Quand le digital s’invite dans la campagne présidentielle 2017

Quand le digital s’invite dans la campagne présidentielle 2017

Cela ne vous aura pas échappé nous sommes en pleine campagne électorale pour la présidentielle de 2017.
Cette élection sera marquée par l’utilisation des outils digitaux faite par différents candidats.
Petit tour d’horizon de quelques une des utilisations du digital qui révolutionnent cette campagne présidentielle.

Le plus innovant est sans aucun doute Jean-Luc Mélenchon qui n’hésite pas à se mettre en scène dans des vidéos Youtube ou en se transformant en hologramme.
Marine Le Pen quand à elle possède une large communauté qui est fortement engagée.

 

Cependant un candidat se démarque par sa campagne digitale : Emmanuel Macron.
En effet, sa « Grande Marche » lui a permis de récolter plus de 25 000 questionnaires.
Mais comment ? Tout simplement en s’inspirant des pratiques marketing utilisées aux États-Unis.
En identifiant des segments de la population, les équipes d’En Marche ont réalisé une prospection ciblée sur les personnes indécises ou sympathisants potentiels.
Ils n’ont pas perdu de temps à essayer de convaincre les soutiens d’autres candidats ce qui à pour effet de garder une bonne dynamique et une mobilisation constante des militants.

 

La data au cœur de cette campagne :

Les candidats n’ont que très peu de temps et des moyens limités pour convaincre les électeurs de voter pour eux.
Il faut mesurer les impacts des différentes actions menées, c’est là que la data entre en jeu.
Le porte à porte est l’action la plus rentable pour l’opération de La Grande Marche car elle permet de convaincre 1 électeur sur 14 contre 1 sur 38 par téléphone.
On note également que les réseaux sociaux permettent de mobiliser l’électorat rarement de l’élargir.

 

L’approche se veut donc plus scientifique que ROIste

Grâce à un gigantesque sondage, 1.5 millions de mots à analyser en sont ressortis de quoi permettre aux équipe d’En Marche de répondre à toutes les problématiques au cas par cas.
Action qui n’a d’ailleurs jamais était menée auparavant.

Encore une preuve que le digital et la DATA sont partout et surtout une mine d’informations utiles aux entreprises.
Ils influent sur notre quotidien et permettent aux professionnels, comme aux partis politique, de mieux connaître les attentes des consommateurs et d’y répondre concrètement.
Intérêts qui se trouvent également forts intéressants pour les activités en BtoC dans le cadre de ventes en circuit court.

11/04/2017 - 02:04:24

About the Author