Quelle stratégie pour se démarquer sur les réseaux sociaux ?

Quelle stratégie pour se démarquer sur les réseaux sociaux ?

Avec 2.95 milliards d’utilisateurs dans le monde les réseaux sociaux sont devenus en 2017 incontournables.
Les entreprises n’ont pas d’autres choix que d’y être présentes encore faut-il que leur stratégie de communication soit bien pensée.

 

Une occasion supplémentaire d’écouter les consommateurs :

Les entreprises doivent considérer les réseaux sociaux comme un café du commerce où chaque jour se réunissent virtuellement leurs clients.
Ils y discutent, y échangent, donnent leurs points de vue et opinion mais c’est également un lieu où l’on peut écouter les clients et savoir ce qu’ils pensent d’une entreprise.
C’est donc une formidable occasion de réagir aux messages négatifs pour faire en sorte qu’ils deviennent positifs.
Sur les réseaux sociaux, la réactivité est donc de mise.

 

Proposer du contenu soigné :

Le contenu joue un rôle important dans la stratégie social média.
Que se soit pour faire rêver, pour faire découvrir un produit ou faire partager une expérience, les réseaux sociaux sont une excellente vitrine.
En proposant des contenus uniques, une entreprise augmente sa notoriété et se démarque des ses concurrents.
Dites-vous que les utilisateurs sont présents sur ce réseau social car ils y trouvent des centres d’intérêts communs.
Centres d’intérêts qui sont pris en compte dans les algorithmes des réseaux sociaux pour décider de présenter ou non un contenu.
Une entreprise a également la possibilité de faire parler d’elle en communiquant sur un événement ou une offre exceptionnelle.
Elle touche ainsi toute une communauté de potentiels clients susceptibles d’acheter leurs produits.

 

Offrir une vraie relation client sur les réseaux sociaux :

Lorsqu’une entreprise communique sur les réseaux sociaux elle s’intègre dans un lieu où les consommateurs ont leur habitudes.
C’est d’ailleurs pour cette raison que le Facebook d’une entreprise est souvent consulté en priorité avant même son site web.
Mais offrir un service client sur les réseaux sociaux n’est pas nécessaire à toutes les entreprises.
Il faut cependant garder à l’esprit que les réseaux sociaux permettent de provoquer un engagement et d’améliorer l’image d’une entreprise.
Alors en permettant aux internautes de poser leurs questions directement sur Facebook ou Twitter, vous faciliter la communication.

Une révolution du marketing digital : l’inbound marketing

Une révolution du marketing digital : l’inbound marketing

Il est fini le temps où les clients se laissaient séduire par des offres push alléchantes.
L’inbound marketing inverse la logique du marketing digital en laissant venir le client à vous plutôt que d’aller le chercher.

Le but de toutes campagne de maketing est de faire connaître son entreprise, se constituer une clientèle fidèle et augmenter son chiffre d’affaires.
Cependant on note que le chemin pour arriver à ce but a bien changé. Voyons cela d’un peu plus près.

 

Définir une ligne éditoriale claire et pertinente :

L’inbound marketing consiste à produire du contenu pertinent, de qualité afin de répondre aux questions que se posent les prospects.
Mais cette méthode ne se résume pas à écrire et diffuser son contenu.
La première règle à suivre en terme de inbound marketing, et cela se vaut aussi bien pour les entreprises en BtoB ou BtoC, est de définir clairement l’identité de sa marque.
Vanter le meilleur rapport qualité/prix du marché ne suffit plus à attirer de nouveaux clients.
Pour cela il faut que vous établissiez une ligne éditoriale claire et un positionnement précis.
Pensez à vos concurrents, vous devez vous différencier.

 

Surfez sur les tendances :

Aujourd’hui nous sommes dans une ère du collaboratif, de la green communication mais aussi dans l’innovation.
Communiquer en toute transparence en mettant en avant vos faiblesses ou les promouvant, c’est aussi surfer sur le flawsome qui signifie littéralement « défaut génial ».
Un exemple concret : Meetic qui met en avant les défauts de ces utilisateurs ou Burger King qui aime les clients chiants !
Il est intéressant de surfer sur ces nouvelles tendances, c’est donc un paramètre à prendre en compte.

 

Convertir en inbound marketing :

Il faut garder à l’esprit que l’inbound marketing ne se substitue pas au marketing traditionnel mais s’utilise plutôt dans une logique d’accompagnement.
Si les campagnes Adwords et autres publicités sont facilement mesurables, le résultats de la stratégie inbound marketing s’apprécie sur la durée, à moyen et long terme.
Cela ne doit pas vous faire restreindre votre cible car il est aussi essentiel d’attirer des étudiants ou demandeurs d’emploi que des chefs d’entreprise ou décisionnaires.
Chacun d’entres eux peut potentiellement devenir l’un de vos clients.
On mesurera le ROI des actions inbound marketing en se basant sur des critères tels que le taux de conversion des visiteurs en prospects, des prospects en clients mais aussi le coût par client et prospect.

 

Finalement, le inbound marketing revient au base du marketing à savoir proposer des cotenus régulièrement et se différencier de sa concurrence tout en créant une relation forte avec le client.

Les 5 étapes de création d’un site internet

Les 5 étapes de création d’un site internet

Vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure du digital mais connaissez-vous les étapes de création d’un site internet ?
Nous vous aidons à y voir plus clair dans ce qui va être un tournant pour votre business.

 

1. La première prise de contact :

Cette première s’apparente un peu à un interrogatoire mais reste indispensable au développement de votre site.
Durant le premier entretien, nous allons principalement échanger sur votre activité.
Il nous faut connaître vos cible, se que vous attendez d’un site, ce que vous allez y proposer, les fonctionnalités que vous souhaitez y ajouter et enfin le budget qui vous souhaitez y consacrer.
Restez terre à terre sur le plan financier et n’ayez pas peur de donner votre budget car cela nous aide à définir la solution la plus adaptée.

 

2. Cahier des charges :

Le cahier des charges contient toutes les informations techniques nécessaires à la création de votre site.
Liste des fonctionnalités, scénario utilisateur, hébergement, maintenance, délais de réalisation et échéancier.
Tout cela est inclus dans le cahier des charges qui est conclut.
Cela permet, à vous comme à nous, d’avoir une vision claire et précise de votre projet jusqu’à la livraison.

 

3. Charte graphique :

Viens maintenant le moment de définir votre charte graphique c’est à dire tous les éléments graphiques qui vont se trouver sur votre futur site.
Cela va du logo, à la typo en passant par les couleurs.
Le template et maquettes graphiques sont réalisés sur mesure selon vos directives indiquées dans le cahier des charges.

 

4. Lancement de la production :

C’est parti ! Nos équipes de développeurs lancent la création de votre site.
Installation du CMS (prestashop, magento, joomla,…), développement des fonctionnalités et intégrations des contenus graphiques et textes.

 

5. Mise en ligne de votre site :

Le développement de votre site est maintenant terminé,il est temps dele mettre officiellement en ligne.
Après avoir configuré et effectué tous les tests serveurs, nous rattachons le site à votre nom de domaine.
Vous voilà maintenant dans le bain du monde digital !

 

Nous vous avons présenté les principales étapes de développement d’un site internet. Bien entendu cela ne s’arrête pas là.
Il y a également la partie référencement naturel qui entre en jeu dès le début avec l’établissement d’un plan de positionnement et définition de la stratégie SEO.
La maintenance ainsi que les mises à jour sont effectuées par nos soins.
Nous n’avons pas abordé la sécurité, le suivi et l’assistance, points également indispensables à l’évolution de votre site.
Tout cela vous sera bien évidemment expliqué par l’un de nos expert en développement web.

Les outils pour développer sa notoriété, nos conseils.

Les outils pour développer sa notoriété, nos conseils.

Nous avons passé au crible 4 outils qui peuvent vous permettre d’augmenter votre notoriété.
Réseaux sociaux, relation presse, mailing, référencement et bouche à oreille, découvrez nos conseils pour voir votre popularité monter en flèche.

 

Les réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux sont des médias qui s’avèrent être très rentables et surtout très abordables.
Encore faut-il qu’ils soient choisis avec précaution.
Prendre en compte sa cible et le réseau social qu’elle utilise est une priorité.
Mieux vaut se concentrer sur un ou deux réseaux sociaux que de s’éparpiller et de bâcler sa communication sociale.
Twitter, Facebook, Instagram ou encore Linkedin restent un bon moyen d’acquérir de nouveaux clients et de montrer aux internautes que l’on existe pas seulement à travers la communication d’entreprise.

 

Les relations de presse :

Il suffit parfois d’un rien pour que la notoriété d’une entretprise soit transformée.
La publication d’un article sur un blog qui attire l’attention d’un journaliste et vous êtes bon pour voir votre nom ou marque propulsé au sommet.
Et si ce n’est pas les journalistes qui viennent à vous c’est à vous à venir à eux.
Lancer une campagne d’e-mailing personnalisée à toute une liste de journalistes sera fatidieux et long mais s’avèrera payant.
Médiatiser son entreprise est donc un excellent moyen d’augmenter son trafic, sa visibilité et sa crédibilité.

 

Le référencement et stratégie de mailing :

Le référencement, qu’il soit payant ou naturel, est incontournable pour toutes les entreprises présentent sur le web.
Cependant le SEO reste encore trop souvent négligé.
C’est pourtant un travail qui, si il est judicieusement mené par des professionnels, permet d’acquérir de nouveaux clients.
Ce qui effraye bien souvent les entrepreneurs c’est le coût et la durée des prestations de référencement.
Enfin la stratégie de mailing, si elle aussi est bien réfléchie, peut augmenter la notoriété d’une entreprise à grande échelle si les contenus sont percutants et bien pensés.

 

Le bouche à oreille :

C’est souvent la première étape de la création d’une entreprise.
Avant même de faire la promotion de ses produits ou services, on cherche à savoir si ils disposent d’un marché.
Un bon bouche à oreille peut propager une onde positive auprès de votre public et vous faire obtenir vos premiers clients.
Clients qui, si ils sont satisfaits, feront grandir votre notoriété.

 

Chacun de ces outils possèdent ces avantages et ces inconvénients. Le mieux est encore de les tester afin de déterminer celui ou ceux le plus adapté à votre business.
Sachez que rien n’est figé et que votre stratégie de communication digitales peut être ajustée ou modifiée à tout moment.

Site responsive, dédié ou application, avantages et inconvénients

Site responsive, dédié ou application, avantages et inconvénients

Une chose est sûre, l’utilisation des smartphones est en plein expansion.
Le nombre de personnes consultant un site depuis leur navigateur mobile est croissant.
Alors si vous prévoyez de faire réaliser un site ou que vous en possédez déjà un, l’adapté pour les mobiles est une question qui ne se pose plus.

Responsive web design, ces mot reviennent souvent dans la bouche de nombreux professionnels qui ne jurent que par cela.
Voyons cela d’un peu plus près et si cette solution répond vraiment aux besoins de votre business.

 

Site responsive, dédié ou application mobile, quelles différences ?

Lorsque l’on veut proposer à ces visiteurs un site visible sur mobile, trois solutions s’offrent à nous :

  • créer un site en version responsive
  • créer un site dédié
  • développer une application

Chacun de ces choix possède ces avantages et ces inconvénients.

Un site en version responsive :

Cette solution paraît la plus facile quand on sait que des millions d’internautes se connectent via leur smartphone ou tablette.

Avantages

  • le responsive peut être réalisé même si le site initial est déjà conçu
  • son déploiment est multi-plateformes
  • la gestion du projet est facilité
  • le coût ainsi que les délais sont généralement inférieurs aux autres solutions

Inconvénients

  • cela demande quelques connaissances techniques
  • on est vite limité par l’ergonomie et les performances du navigateur web
  • de nombreux test doivent être menés tout au long du projet

Développer un site dédié aux mobiles :

Cette technique consiste à créer un site dédié pour chaque support.
Cela entraîne donc la création d’un site principal (desktop) et un site pour mobile.

Avantages

  • la structure et contenus du site dédié sont précisément adapté au support
  • possibilité de développer des fonctionnalités variées

Inconvénients

  • contenu dupliqué
  • la gestion de plusieurs sites prend énormément de temps
  • les différentes adresses web sont moins facilement indxables par les moteurs de recherche

Choisir de faire développer une application mobile :

Enfin, il vous reste la solution de développer une application mobile mais la encore tout n’est pas rose.

Avantages

  • toutes les fonctionnalités sont directement prise en charge
  • convient parfaitement à tout type de supports
  • visibilité de la marque dans le market
  • accès directe au smartphone de l’utilisateur

Inconvénients

  • nécessite un développement dans plusieurs langages
  • cette solution représente un certain coût en ce qui concerne le développement et la maintenance
  • contenus non indexé par les moteurs de recherche

Nous avons rapidement fait le tour des possibilités qui sont à votre disposition pour adapter votre site aux mobiles.
Un expert pourra vous conseiller et vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.
En choisissant une agence digitale pour votre projet web, c’est l’assurance de profiter d’un développement complet et d’un suivi personnalisé.

L’email marketing reste une valeur sûre dans la communication digitale

L’email marketing reste une valeur sûre dans la communication digitale

82 %, c’est le pourcentage de français qui pensent que l’email restera le moyen de communication privilégié dans les 10 ans à venir.

Nous allons aborder dans cet article l’épineux sujet des email marketing.
Véritable arme de communication pour les entreprises découvrons ces avantages par rapport à d’autres canaux de communication.

 

Commençons par quelques chiffres parlants :

L’institut Morar Consulting à sondé pas moins de 2000 consommateurs afin de mieux cerner leurs attentes en terme de communication digitale.
La moindre des choses que l’on peut dire c’est que ces chiffres sont parlants.
Voyons cela de plus près :
82 % estiment que l’email sera le moyen de communication le plus utilisé par les marques dans les 10 prochaines années.
Le sms n’obtient que 77 % des suffrages tandis que Facebook n’en récolte que 74 %.
L’argument avancé par les sondés à hauteur de 46 % est la facilité de navigation dans les email, pour 39 % d’entres eux c’est l’envoi de réductions ou d’offres spéciales, enfin la personnalisation pour seulement 27 %.

 

Et les autres canaux de communication ?

Les réseaux sociaux comptent un nombre considérable d’utilisateurs mais ce canal de communication rencontre des difficultés en ce qui concerne le marketing publicitaire.
14 % des utilisateurs considèrent que les publicités sur Facebook ou Snapchat sont trop intrusives.
Les attentes des consommateurs sont bien précises.
Ils sont 25 % à avoir envie de recevoir des messages personnalisés qui répondent à leurs besoins du moment et de là où ils se trouvent (géolocalisation).
Enfin, 21 % des sondés souhaitent pouvoir acheter directement par le biais d’une publicité.

 

Cette étude menée sur 2000 consommateurs en France et au Royaume-Uni nous montre bien l’importance des email marketing.
Souvent jugé trop intrusif, il reste un moyen de communication efficace et plébiscité par les internautes.
On peut dire que l’email marketing a encore de beaux jours devant lui encore faut-il qu’il soit bien réaliser et réponde aux attentes des consommateurs.

 

Pensez-y lorsque vous définissez votre stratégie de communication.
La façon la plus sûre de toucher le plus grand nombre de consommateurs est encore de faire appel à des professionnels de la communication digitale.
Définir sa stratégie, qualifier sa base de contact, adapter l’email à son public, penser au responsive design et prévoir un lien de désabonnement sont autant de point fondamentaux indispensables à une bonne campagne d’email marketing.
Seuls des experts du digital peuvent vous aider à définir le meilleur moment d’envoi en prenant en compte des critères sociaux culturels afin d’optimiser les performances de vos email marketing.
Les attentes et les besoins de internautes évoluent au même titre que les technologies.
Il est donc primordiale pour toute entreprise de suivre à la loupe ces évolutions pour ne pas perdre en visibilité.

La sécurisation de son site e-commerce, un élément majeur

La sécurisation de son site e-commerce, un élément majeur

Le commerce en ligne c’est installé dans les habitudes de consommation et il ne fait que progresser d’année en année.
La confiance et la sécurité ont une importance capitale dans le développement du e-commerce.
Ce secteur doit faire face aux attaques de pirates de plus en plus organisés et créatifs.
Malheureusement la seule solution est de se protéger car les pirates ne peuvent pas être attrapés.

 

Quelques chiffres :

Il faut savoir que 80 % des attaques aboutissent en quelques minutes autrement dit il ne que quelques minutes aux pirates pour pénétrer les données les plus secrètes de votre site.
Le secteur du retail est la cible numéro 1 des pirates avec pas moins de 4500 attaques par jour.
Cependant, nous pouvons nous rassurer car la majorité des attaques, 95 %, sont jugées opportunistes.
Ce qui est plus inquiétant pour les acteurs du e-commerce se sont les 5 % restants qui représentent des attaques ciblées, les plus dangereuses pour les clients.

 

Quelles sont ces attaques ?

Les pirates mettent au point des attaques généralement ciblées, dans 95 % des cas. Les attaques ciblées ne représentent que 5 % mais sont les plus efficaces.
Un e-commerce doit protéger 3 éléments :

  • le produit, soumis à des risques de détournement de livraison
  • les données clients, informations personnelles volées
  • les transactions, avec un remplacement de la page de paiement par celle du pirate qui encaisse les paiements à votre place.

Les DATAS restent tout de même l’une des priorité des fraudeurs. Les vols d’articles restent assez rare.

 

Comment protéger son site e-commerce ?

La première chose à faire pour protéger son site e-commerce des attaques est encore de le passer en HTTPS.
A noter que Google à lancé une nouvelle offensive contre les sites non sécurisés dans le but de proposer un internet sûr à tous ces visiteurs.
Le certificat SSL garantit aux visiteurs de votre site que leurs données sont en sécurité et qu’elles ne peuvent pas être décryptées par une personne extérieure.

Pour effectuer une migration HTTPS il est fortement recommandé de s’adresser à une agence digitale spécialisée.
En effet, une mauvaise procédure peut avoir de très lourdes conséquences : perte de référencement à cause de redirections mal mises en place et baisse des ventes dues aux messages d’alertes avertissant que le visiteurs navigue sur un site non sécurisé.

 

Les pirates et fraudeurs rivalisent d’ingéniosité, développant sans cesse de nouvelles attaques toujours plus discrètes mais tout aussi destructrices.
Les géants de l’internet ont bien compris tout l’enjeu que représente les Cyber attaques et obligent, il n’y encore rien d’obligatoire mais cela ne tardera pas, tous les propriétaires de site à le sécuriser.
C’est tout de même un point à ne pas négliger lorsque l’on créé son e-commerce.

Quand le digital s’invite dans la campagne présidentielle 2017

Quand le digital s’invite dans la campagne présidentielle 2017

Cela ne vous aura pas échappé nous sommes en pleine campagne électorale pour la présidentielle de 2017.
Cette élection sera marquée par l’utilisation des outils digitaux faite par différents candidats.
Petit tour d’horizon de quelques une des utilisations du digital qui révolutionnent cette campagne présidentielle.

Le plus innovant est sans aucun doute Jean-Luc Mélenchon qui n’hésite pas à se mettre en scène dans des vidéos Youtube ou en se transformant en hologramme.
Marine Le Pen quand à elle possède une large communauté qui est fortement engagée.

 

Cependant un candidat se démarque par sa campagne digitale : Emmanuel Macron.
En effet, sa « Grande Marche » lui a permis de récolter plus de 25 000 questionnaires.
Mais comment ? Tout simplement en s’inspirant des pratiques marketing utilisées aux États-Unis.
En identifiant des segments de la population, les équipes d’En Marche ont réalisé une prospection ciblée sur les personnes indécises ou sympathisants potentiels.
Ils n’ont pas perdu de temps à essayer de convaincre les soutiens d’autres candidats ce qui à pour effet de garder une bonne dynamique et une mobilisation constante des militants.

 

La data au cœur de cette campagne :

Les candidats n’ont que très peu de temps et des moyens limités pour convaincre les électeurs de voter pour eux.
Il faut mesurer les impacts des différentes actions menées, c’est là que la data entre en jeu.
Le porte à porte est l’action la plus rentable pour l’opération de La Grande Marche car elle permet de convaincre 1 électeur sur 14 contre 1 sur 38 par téléphone.
On note également que les réseaux sociaux permettent de mobiliser l’électorat rarement de l’élargir.

 

L’approche se veut donc plus scientifique que ROIste

Grâce à un gigantesque sondage, 1.5 millions de mots à analyser en sont ressortis de quoi permettre aux équipe d’En Marche de répondre à toutes les problématiques au cas par cas.
Action qui n’a d’ailleurs jamais était menée auparavant.

Encore une preuve que le digital et la DATA sont partout et surtout une mine d’informations utiles aux entreprises.
Ils influent sur notre quotidien et permettent aux professionnels, comme aux partis politique, de mieux connaître les attentes des consommateurs et d’y répondre concrètement.
Intérêts qui se trouvent également forts intéressants pour les activités en BtoC dans le cadre de ventes en circuit court.

Les leviers de la transformation digitale

Les leviers de la transformation digitale

En 2017, le digital et le physique convergent.

Les commerçants ont a leur disposition des outils et accès à des données qui leur permettent de placer le client au centre de leur activité.
Le digital change profondément la donne du marketing.
Il permet de créer une relation personnalisée entre la marque et le client augmentant au passage son engagement.
Grâce à cela, le parcours client devient plus cohérent et plus efficace.

De nos jours, le terme e-commerce n’a plus vraiment de sens.
En effet, toutes les grandes enseignes ont adapté les codes de la vente en ligne.
C’est d’ailleurs flagrant lorsque l’on regarde le classement des e-commerce on constate que plus de la moitié sont des entreprises commerçantes classiques comme la Fnac, Carrefour ou encore la SNCF.

 

Quels sont les leviers de la transformation digitale ?

  • les réseaux sociaux qui prennent une place prépondérante dans le quotidien des consommateurs et qui permettent d’acquérir et de fidéliser ses clients,
  • la science des données qui favorise la personnalisation grâce à l’analyse des comportements clients,
  • les objets connectés qui touchent tout les secteurs de la santé à l’industrie et qui trouvent petit à petit leur place dans les foyers des consommateurs,
  • la mobilité qui est devenue inévitable avec la popularisation des téléphones mobiles et la possibilité de se connecter à internet quasiment à n’importe quel endroit du monde.

Proposez un parcours client personnalisé et digitalisé :

La relation client évolue au même rythme que l’évolution des technologies c’est pourquoi une transformation culturelle est indispensable.
Il faut pouvoir répondre à toutes les demandes du client avant même qu’elles ne soient exprimées.
Les clients recherchent une relation entre eux à l’entreprise personnalisée, ils veulent se sentir uniques.
Pour leur offrir cela il faut opérer un véritable changement dans la stratégie globale de votre CRM.
Ce changement nécessite un accompagnement qui prend en compte les contraintes et objectifs de chaque entreprise.

 

Gardez bien en tête ces chiffres : 81 % des entreprises qui ont fait faillite ne possédaient pas de site internet. En France seul 69 % des entreprises proposent à leur client une vitrine sur le web et pour une grande majorité d’entres elles leur site n’est pas adapté à la mobilité.
Il reste encore un gros travail de sensibilisation à mener auprès des entreprises qu’elles soient grosses ou petites.

L’expérience utilisateur résumée en 4 points

L’expérience utilisateur résumée en 4 points

L’année 2017 marque un nouveau pas de l’optimisation de l’expérience utilisateur.
Bâtir une stratégie d’optimisation gagnante demande certaines connaissances, nous avons choisi de vous en faire découvrir 4.

Bien connaître les clients :

Ce que recherche les internautes c’est de la personnalisation. Ils ont besoin de se sentir uniques et privilégiés.
En se basant sur les données client, nous avons la possibilité de dresser un portrait de votre clientèle.
Vient en complément des algorithmes prédictifs qui nous permettent de connaître les visiteurs les plus susceptibles de faire grimper votre chiffre d’affaire.
Personnaliser l’expérience utilisateur c’est avant tout connaître les données client.

Passer en mode testing :

Une stratégie d’optimisation de l’expérience utilisateur ne s’improvise pas.
C’est pour cela que nous réalisons des tests qui nous permettent d’établir une stratégie efficace.
Nous démarrons avec des tests simples mais qui offrent une réelle espérance de chiffre d’affaire.
Viennent ensuite des tests plus complexes qui vont augmenter vos gains.
Gardez à l’esprit que les effets positifs de votre stratégie d’optimisation de l’expérience utilisateur va porter ses fruits sur la durée, soyez patient.

Exploiter les données de navigation :

Les données de navigation sont absolument indispensables.
En effet, elles indiquent clairement si l’ergonomie de votre site est à revoir ou non.
Après avoir analyser ses données de navigation, nous programmons plusieurs changements qui font aussi l’objet de tests.
Une fois que nous avons trouvé la meilleure formule, nous la validons.
Il faut trouver ce qui convertit le mieux pour faire atteindre vos objectifs.

Suivre et analyser les résultats :

Il ne suffit pas de faire quelques tests et de choisir le plus fructueux.
Prendre le temps d’analyser l’impact permettra de découvrir les points forts et de travailler sur les points bloquants.
Cette étape clé s’apparente plus à de l’accompagnement.
Nous suivons l’impacte des changements opérés et cela dans le but de prévoir d’éventuelles modifications.
Que se soit au point de vue design ou technique, le suivi est primordial pour l’évolution de votre business.

 

Le monde digital est en perpétuelle évolution.
Vos concurrents s’améliorent chaque jours et les internautes recherchent sans cesse de nouvelles expériences.
Voilà pourquoi il ne faut pas négliger l’expérience utilisateur.
Elle est indispensable à toutes les entreprises qui veulent gagner dans le monde du digital.